L’air comprimé représente une énergie indispensable et onéreuse consommée en grande quantité par les industries qui rejettent de la chaleur fatale. Ananké décide d’enrichir son offre pour répondre efficacement aux besoins de ses clients. Zoom sur son nouveau produit : KΣOS.

NOUVEAU CONSTAT :

Selon les types d’industries, la mise en oeuvre de l’air comprimé représente jusqu’à 30% de la consommation électrique totale.

Des études sur le rendement énergétique d’une installation d’air comprimé* mettent en évidence les déperditions d’énergie à chaque poste (outil, réseau, transmission…). Dans ce réseau, le compresseur et son moteur représentent à eux seuls plus de 57% de pertes ; in fine, l’énergie utile ne représente plus que 8% de la production.

Cependant, la production d’air comprimé est optimisable et les gains attendus peuvent être rapidement conséquents.

NOUVELLE SOLUTION :

Ananké conçoit KΣOS avant de commercialiser son écogénérateur (qui produit de la chaleur et de l’électricité).

Concrètement, KΣOS valorise la chaleur fatale pour la convertir en chaleur utile et en air comprimé. 

L’exploitation de cette technologie offre un avantage économique significatif aux entreprises telles que les métallurgies, verreries, chimies… La production d’air comprimé, consommable directement sans passer par le vecteur électrique, permet des rendements élevés. Par conséquent, la réduction de l’utilisation des compresseurs existants sur les sites permet de rentabiliser rapidement le module Ananké. L’industriel bénéficie ainsi d’une meilleure maîtrise sur ses coûts de production en limitant l’achat d’énergie extérieure grâce à la valorisation des rejets au sein de son entreprise.

Restez connectés pour découvrir les résultats du premier démonstrateur industriel…

  

* Source ATEE – Guide pratique de l’air comprimé